Les amplis à lampe


Les amplis à lampe
L'amplificateur, ou la lampe du génie

Dans la grande famille des amplificateurs de guitare, une branche se distingue des autres par sa nature et son fonctionnement : celle des amplis à lampes.
Ils constituent la classe la plus ancienne des amplificateurs pour guitare.

En effet, entre les années 20 et le début des années 50, on ne trouve pas d’autres technologies disponibles pour l’amplification de la guitare, que l’amplificateur à lampe.

A noter d’ailleurs que les amplificateurs de musique existaient avant la naissance de la guitare électrique. En effet, on amplifiait déjà la musique, et notamment les guitares acoustiques. La technologie des lampes a simplement été utilisée pour la guitare électrique …

 

 

 

MAIS ALORS, QU'EST-CE QU'UN AMPLIFICATEUR A LAMPE ?

 

Pour répondre au mieux à cette question, quoi de mieux que de définir directement ce qui constitue la particularité de cet ampli : les lampes. Leur utilisation, leur technologie en font un outil inséparable de la boîte à musique du guitariste ; raison (évidemment) pour laquelle les amplis de ce type en portent son nom. Vous verrez également ce qui fait que les guitaristes chérissent autant cet engin si particulier.

 

C'EST QUOI DONC, UNE LAMPE ?

Voici une lampe d'un ampliUne lampe, traditionnellement, suggère l’apport d’une source de lumière, comme l’antique torche que l’on utilisait dans les grottes et les cavernes à un temps où les peintures rupestres supplantaient allègrement la musique amplifiée au sein de civilisations depuis longtemps éteintes, sans jeu de mot.

Mais la lampe, c’est aussi cet ingénieux système qui va chauffer (comme une ampoule via son tout petit filament), générant ainsi de la lumière. Ce qui lui vaut son nom de lampe ; dans le but de générer de la puissance, nécessaire à l’amplification du signal de la guitare.

Leur fabrication s’inspire directement de celle des postes de radio, équipés eux aussi de lampes, et déjà présents alors dans bon nombre de foyers du monde entier.

 

 

Une poste de radion avec lampe 

Une lampe pour l’amplification du son se fabrique un peu à l’image de l’ampoule destinée à l’éclairage.

En effet, on y trouve quelques similitudes : un filament chauffant, une cathode, une anode, une plaque, bref, autant de composants qui vont permettre au signal de trouver le chemin de la puissance et permettre à votre amplificateur de guitare de rendre tout son pouvoir au son avant cela si timide.

 

 

 

VENEZ FAIRE CHAUFFER VOS LAMPES EN SUIVANTS LES COURS DE GUITARE POUR TOUS LES NIVEAUX :

 

https://www.hguitare.com/cours-de-guitare?utm_source=article&utm_campaign=ampli-lampe

 

 

 

COMMENT ÇA FONCTIONNE DONC, UNE LAMPE ?

 

Tout part du guitariste … outre le talent, le génie, la créativité et la sensibilité qui en font un être unique au monde, il y a la guitare sur laquelle il va jouer sa, ou ses note(s). Le guitariste joue donc une note, qui est elle-même captée par le ou les micros magnétiques sollicités via le sélecteur de positions de la guitare. Ce signal est alors transmis via le câble Jack, jusqu’à l’ampli.

En arrivant dans l’ampli, le signal, qui n’est autre qu’une « onde électrique », va passer au travers des lampes. Et là, c’est le drame ! En effet, le signal, parcourant les lampes, va passer entre plusieurs de leurs composants. C’est ainsi que capté par la cathode, pour être chargé négativement, il va traverser la grille, et finir par l’anode. C’est ce qui va provoquer la pré-amplification du son.

 

Va s’ensuivre un « second étage » de lampes, qui elles, vont être en charge de procéder véritablement à l’amplification du son, leur but étant non seulement d’instiller de la puissance au signal de la guitare, mais aussi de transmettre ce signal au haut-parleur de l’amplificateur.

En clair : le fonctionnement de la lampe d’amplificateur de guitare est, pour imager et vulgariser sa technologie, relativement comparable à celui d’une ampoule lumineuse, mais pour le son … Un signal électrique traverse une, ou plusieurs lampes, est chauffé, compressé, chargé, ce qui va lui conférer la puissance nécessaire pour distribuer, dans une salle, la lumière, ou le son …

 

PRÉ-AMPLI ? AMPLI ?

Sur la technologie des amplificateurs de guitare à lampe, la présence d’un préamplificateur est absolument nécessaire.

En effet, le signal seul de la guitare n’est pas assez puissant pour faire fonctionner les lampes d’ampli. Il faut donc lui ajouter un peu de muscles, si l’on tient à entendre quelque chose sortir de son haut-parleur, autre que le grésillement chatoyant des ondes magnétiques environnantes.

En clair : Le pré-ampli aura la lourde tâche de donner une carrure nécessaire au signal. Il va également lui donner la couleur voulue par le guitariste (égalisation, saturations) ; c’est l’étape la plus importante et celle qui défini, donc, votre son.

L’ampli, quant à lui, est chargé de récupérer un signal donné, et de lui donner la puissance demandée, mais sans en modifier l’aspect.

 

 

Lampe, ou pas lampe, telle est la question.

Depuis que l’Homme amplifie le signal de sa guitare électrique, enfin, disons depuis qu’il a inventé l’amplificateur de guitare à transistors, à la fin des années 50, il ne cesse de se poser cette épineuse question du choix de la technologie à employer pour faire trembler les salles de concert mythiques dans lesquelles il devra se produire tout au long de sa carrière …

 Les lampes d'un ampli a lampe en action

des lampes d’un ampli a lampe en action, c’est beau.

« Tous les guitaristes s’étant déjà frottés à la technologie des lampes s’accordent à dire que les lampes, ça sonne bien mieux que les transistors. »

 

C’est VRAI.
En effet, la puissance de sortie donnée n’est parfois pas la puissance de sortie réelle pour un ampli à transistors. Ceci est dû notamment au fait que bien souvent, l’alimentation de l’amplificateur de guitare à transistors est sous-dimensionnée en rapport avec sa puissance nominale, ceci, dans le but de préserver les composants électroniques (les transistors). Composants qui, au contraire des lampes, n’aiment pas trop être poussés dans leurs derniers retranchements.

 

C’est FAUX.
Parce que quoi qu’on en dise, 1 Watt, c’est 1 Watt. C’est ce qui explique qu’1 kilo de plume ne sera jamais plus léger qu’1 kilo de plomb … Elémentaire, mon cher Watson ?

 

 

UTILISATION D'UN AMPLI A LAMPE

Nous allons rentrer maintenant en peu plus dans la pratique afin de voir ensemble ce que l'on trouve traditionnellement sur un ampli à lampe, l'utilité de chacune de ces options ainsi que quelques informations utiles pour aller un peu plus loin.

 

COMMENT ON S'EN SERT, D'UN AMPLI A LAMPE ?

 

Les possesseurs d’un ampli à lampes ont remarqué la présence de 2 interrupteurs sur leur bécane de course : un interrupteur on/off, pour l’alimentation générale, mais aussi un interrupteur STANDBY on/off, qui aura en charge de chauffer les lampes …

 

En clair : le bouton standby sert à couper la tension électrique qui passe dans l’ampli. Quand il est en fonction, d’ailleurs, aucun son ne sortira du haut-parleur. Ceci permet, lorsqu’on attaque une cession de jeu, ou que l’on fait une pause bien méritée, de faire monter les lampes à la bonne température, ou de les maintenir à cette même température optimum.

Avant d’allumer l’ampli, il convient donc de s’assurer que le standby est actif. Il permettra la montée en température des lampes, sans qu’elles ne soient sollicitées à tort. Une lampe utilisée « à froid » est une lampe condamnée !

 

Le temps de chauffe, malgré toutes les idées reçues, généralement fausses, en la matière, est de 30 secondes à une bonne minute. Inutile donc de prétexter qu’on a allègrement le temps de boire une bonne bière avant que de pouvoir attaquer la répète ! A moins d’être en mesure de la boire à la vitesse de la lumière … d’une lampe !

 

En clair :

  • Activer le Standby (sur OFF, pour la majorité des amplis)
  • Mettre Power ON
  • Attendre une bonne minute
  • Désactiver le Standby (sur ON)
  • Jouer, jouer, jouer, jouer …

Pour éteindre son ampli, il suffit de mettre Power OFF.

 

Mais, a noter que nombre de guitariste préfèrent réactiver le Standby juste avant d’éteindre l’ampli. Cela leur confère une sécurité supplémentaire, en cas d’oubli d’activation au démarrage suivant … Ce qui est tout de même fortement conseillé.

 

 

Allez, après la théorie, la pratique ! Venez vous amusez et testez votre ampli en le faisant rugir sur des riffs de guitare légendaires :

 

https://www.hguitare.com/riff-de-guitare?utm_source=article&utm_campaign=ampli-lampe

 

 

ON LES CHANGE QUAND, LES LAMPES ?

 

Alors, là, facile ! Un beau jour, ou peut-être une nuit, alors que vous aurez mis en fonction votre ampli à lampes, que vous vous serez muni de votre guitare préférée, et que vous entamerez un morceau d’anthologie que vous seul êtes capable de jouer, vos conduits auditifs se rendront compte que malgré un temps de préchauffage respecté, les sons qui sortiront du haut-parleur de l’ampli auront plus à voir avec ceux d’un canard malade sur le lac de Léman que ceux du moteur turbocompressé de la voiture à Mad Max …

Là, en effet, il sera grand temps de songer à emmener son ampli chez un réparateur, et lui demander de changer les lampes. La durée de vie des lampes d’un ampli n’est pas véritablement normalisée. Mais en règle générale, on peut escompter 4 à 6 mois de durée de vie pour les lampes d’un ampli fortement sollicité (répètes, déplacements et concerts fréquents) : plusieurs heures par jour.

Par contre, on arrive aisément à plusieurs années pour un amplificateur sollicité occasionnellement, en appartement.

 

 

 

TOUS LES AMPLIS À LAMPES SONT-ILS FAITS PAREIL ?

 

Oui, dans le sens général de leur fabrication, et de leur fonctionnement.
Non dans leur aspect.
En effet, deux formes principales d’amplis à lampes se disputent le marché des amplificateurs pour guitare : les combos et les têtes + baffles (stack).

 

LES COMBOS

Les combos sont des amplis complets : ils regroupent en un seul ensemble l’ampli lui-même, ainsi que le, ou les haut-parleur(s). Disponibles chez tous les fabricants - sauf très rares exceptions - et en plusieurs puissances, les combos ont ceci de pratique de proposer du tout-en-un.

 

LES STACKS

Les stacks, quant à eux, ont plusieurs aspects plus pratiques que les combos : ils sont plus facilement transportables, d’une part, car en deux parties. De plus, on peut assembler une tête à une autre baffle, ou l’inverse ! En cas de changement de matériel, on n’est pas obligé de racheter l’ensemble.

 Différence entre un ampli combo et stack

 

Certains modèles d’amplis à lampe sont disponibles dans les deux configurations. Il revient donc à l’acheteur de tester, pour se faire une idée. On ne peut pas parler véritablement de différences de sonorités entre la version combo et la version stack d’un même modèle d’ampli. Tout dépendra alors de la sensibilité de chacun.

 

A noter : la marque Allemande Bugera a créé la technologie dite Infinium : elle permet de changer les lampes de l’ampli sans avoir à procéder à un réglage du Bias (voir explication ci-dessous). Cette opération spécifique peut donc se faire à la maison, sans passer par un technicien spécialisé.

 L'ampli à lampe Bugera Infinium

 

 

 

LES AMPLIS A LAMPES : AVANTAGES ET INCONVÉNIENTS

 

Comme toute invention, celle de l’amplificateur de guitare à lampes a ses bons et ses mauvais côtés.

 

+ LES AVANTAGES

 

  • Un son typé, identifiable immédiatement. Tous les modèles de lampes n’offrent pas la même sonorité à un ampli. Faire le test de changer de modèle de lampes peut donc être intéressant de ce point de vue.

  • Un son plus puissant : à cause de cette histoire d’alimentation, et de leur capacité à être sollicitées à puissance maxi, les lampes peuvent être, à puissance équivalente (car, malgré ce que l’on en dit, 1W reste 1W, avec ou sans moustache), plus « sonores » que les transistors.

  • Idéal pour les cabinets d’ORL : en effet, vous pouvez pousser le son à fond sans crainte, vos lampes n’en souffriront pas. En revanche, les transistors … (idéal pour les sursaturations, donc).

  • Des sonorités vintage tellement modernes : combien de guitaristes actuels jouent sur amplis à lampes ! Aujourd’hui encore, même si l’on apprend sur un ampli à transistors, on en vient un jour aux lampes. Et bien souvent, lorsqu’on goûte à ce nouveau régime alimentaire et sonore, on n’en sort plus vraiment …

  • Dynamiques et Harmoniques : par défaut, un ampli à lampes saura mieux restituer, dans votre jeu, les dynamiques et les harmoniques qu’un ampli à transistors. Attention cependant à ne pas généraliser cette affirmation, car certains amplis transistors font aujourd’hui au moins aussi bien que les lampes dans ces domaines (voir l’article sur le site Hguitare consacré aux amplis à transistors) …

 

 

- LES INCONVÉNIENTS

 

  • Derrière cette carrure impressionnante se cache un petit cœur tout fragile. En effet, les manipulations à outrance des amplis à lampes ont des conséquences sur les lampes elles-mêmes. Attention donc, lors des déplacements de ces bestiaux, à ne point trop les brusquer, les secouer, les apeurer, ni les déplacer à chaud …

  • Le prix : l’argument premier qui fait pencher beaucoup de guitaristes vers l’amplification à transistors … Un ampli à lampe coûte, aujourd’hui encore, très cher. Des composants de haute technologie, et des lampes qui, avec une moyenne de 40€ environ par pièce, poussent souvent à une réflexion attentive avant l’investissement …

  • Le poids : non seulement il coûte un bras, mais en plus il en demande souvent 4 pour être transporté … Lourd, donc peu transportable, il faut être amoureux, quand même …

  • Le rendement / volume : pour être réellement efficace, un ampli à lampe se doit d’être utilisé à fort régime. Plus les lampes sont sollicitées, plus elles chauffent, plus elles sonnent !

 

Heureusement, il existe un accessoire indispensable au jeu de guitare hors concerts et répétitions : l’atténuateur de puissance. Ce petit gadget permet de jouer avec un signal à pleine puissance, mais un volume « faible ». Outil indispensable donc, si l’on ne tient pas à finir en cellule, ou avec la guitare enroulée autour du cou par un voisin très musclé et en colère …

  • Le changement des lampes : ou relamping, ou retubage, ne doit pas se faire à la légère. Les modèles de lampes requièrent une grande précision à leur achat. Toute erreur peut avoir des conséquences fâcheuses. De plus, changer ses lampes demande aussi un réglage de BIAS. Ce réglage joue en effet sur la polarité de la grille, et s’avère nécessaire, sauf dans certains cas particuliers. Ne pas le faire expose au risque de voir ses lampes neuves détruites dès la première utilisation, et ceci affectera le bon fonctionnement de l’ampli.

 

En clair : retuber son ampli doit être une opération effectuée par un professionnel, capable de contrôler la bonne polarisation de la bête. Un ampli mal polarisé fera claquer les lampes, ou donnera un son digne d’une poêle à frire … sans parler des conséquences sur les autres composants !

 

 

EN BREF

Un ampli à lampe, ce n’est pas une usine à gaz, mais ça demande néanmoins un certain respect des procédures à suivre pour lui assurer bon fonctionnement, bon entretien, et longévité maximale.

Il convient donc de proscrire les choses suivantes :

  • Acheter un ampli sans l’avoir essayé préalablement. Se fier aux rumeurs, aux ragots, aux avis, c’est certes important, mais ça ne fait pas tout ! Il convient donc d’en essayer un maximum, afin de trouver celui qui répondra le mieux à vos attentes, en termes de son, de puissance, de maniabilité, de facilité d’utilisation …

  • Acheter un ampli à lampes trop puissant. Il sera difficile de le régler correctement, les lampes ayant besoin de la puissance que délivre l’ampli. C’est ainsi que l’on se crève les tympans, ou que le son de la guitare couvre immanquablement les autres instruments, provoquant moult discussions enragées, et désagréments de toutes sortes.

  • Investir dans un super ampli, et laisser de côté la qualité des effets, et des câbles. En effet, l’ampli peut être au top, si vous l’utilisez avec des câbles (jack) ou des effets de qualité moindre, le son en pâtira indubitablement.

  • Lampe sur le front, tout démonter et remonter. Non, jamais ! Un ampli à lampe, c’est tout un ensemble, assemblé avec soin, par des pros. Vouloir y apporter des modifications sans respecter les précautions d’utilisation nécessaires peut s’avérer dangereux pour la survie de l’ampli, et pour celle de celui qui le tripote !

  • Jouer avec des lampes HS : c’est le transfo que vous condamnez. Et là, c’est une autre histoire, capable de faire pleurer le plus garni des portefeuilles …

  • Déplacer un ampli pendant, ou juste après son utilisation, alors qu’il est encore chaud. Les lampes sont très fragiles, et ne supportent pas qu’on les déplace lorsqu’elles refroidissent.

  • Mettre sous tension son ampli sans avoir connecté le baffle = claquage direct du transfo.

 

 

 

QUELQUES PISTES DE RÉFLEXIONS

Un petit guide d’achat, pour vous aider à vous retrouver dans la terrible jungle des amplificateurs de guitare à lampes. Ci-dessous, donc, une liste partielle de ce qui se fait de mieux dans ce monde de l’amplification à lampe :

 

- LES COMBOS -

 

 

  • Ampli Bugera V5 Infinium :

L'ampli a lampe Bugera V5 Infinium

 Ampli à puissance cumulable : 5 W, 1 W, et 0.1 W
1 canal
1 Haut-parleur de 8’ turbosound
Lampes : 1 x 12AX7, et 1x EL84
Contrôles : Gain, Tone, Volume, Reverb
Sortie par baffle 4 Ohm
Sortie casque

Prix généralement constaté : 179

 

 

 

  • Ampli Blackstar HT5-R :

L'ampli Blackstar HT5-R

Puissance : 5 W
2 canaux
1 Haut-parleur de 12’ Blackbird 50Custom Designed
Lampes : 1 x ECC83, et 1 x 12BH7
Contrôles : Master Volume, Trebble, Middle, Bass, ISF, Overdrive, Reverb
Boucle d’effets
Sortie émulations de baffle (1x12’’ ou 4x12’’)
Sortie casque
Footswitch

Prix généralement constaté : 450 €

 

 

  • Ampli Marshall DSL 40C :

L'ampli Marshall DSL-40

 Puissance : 40 W
2 canaux : Classic Gain et Ultra Gain
1 Haut-parleur 12’’ Celestion 70-80 Custom
Lampes : 4 x ECC83, et 2 x EL34
Contrôles : Volume et Gain pour chaque canal, EQ 3 bandes, Presence, Tone, Resonance, Reverb, …
Sortie baffle 4, 8, et 16 Ohm
Footswitch

Prix généralement constaté : 800 €

 

 

 

  • Ampli Vox AC30 C2 :

L'ampli VOX AC-30

Puissance : 30 W
2 Haut-parleurs 12’’ Celestion G12M Grrenback
Lampes : 3 x 12AX7 (ECC83), et 4 x EL84
Contrôles : Volume normal, Volume Top Boost, Treble, Bass, Reverb, Tremolo, Tone Cut, Master Volume
Sortie baffle 8 ou 16 Ohm
Boucle d’effets
Footswitch et pédaliers en options

Prix généralement constaté : 1111 €

 

 

 

  • Ampli Fender 65 Twin Reverb:

Ampli Fender Twin Reverb

Puissance : 85 W
2 haut-parleurs de 12" Jensen C12K sous 8 ohms avec aimants céramique.
Pre Ampli : Groove Tubes 4 x 12AX7, 2 X 12AT7
Puissance : Groove Tubes 4 x 6L6
Canal normal: sélecteur de brillance, volume, aigus, médiums, graves. Canal vibrato : sélecteur de brillance, volume, aigus, médiums, graves, Reverb. Vibrato: vitesse, intensité
Boucle d’effets
Footswitch 2 boutons (Reverb, Vibrato) livré.

Prix généralement constaté : 1800 €

 
 
 - LES TÊTES (STACK) -

 

 

  • Tête d’ampli Peavey 6505 Plus :

La tête d'ampli Peavy 6505 Plus

Puissance 120 W RMS, sous 4, 8, ou 16 Ohm commutable
Lampes : 6 x 12AX7, et 4 x 6L6GC
Footswitch
Contrôles : resonance, presence, gain, pre-boost, eq, volume
Baffle en option

Prix généralement constaté : 1150 €

 

 

  • Tête d’ampli Engl PowerBall II E645/2 :

Tête d'ampli Engl Powerball

Puissance : 100 W
Lampes : 6L6GC
Contrôles : 4 canaux, 2 x EQ 2 bandes, 4 réglages de Gain, …
Boucle d’effets
Footswitch en option

Prix généralement constaté : 1700 €

 

 

 

A noter :

Il existe, depuis peu, des têtes d’amplis de guitare miniatures. D’une puissance n’excédant pas 20 W (pour certains modèles de la marque Orange, par exemple), elles ne disposent cependant pas des mêmes palettes de réglages que leurs homologues traditionnels, et sont confinées à certains types d’utilisation, ou styles musicaux.

 

 

  • Tête d’ampli Ho Tone Nano Legacy Mojo Diamond

Le mini tête d'ampli Ho Tone Nano Legacy

Un son orienté Vintage American pour ce mini ampli.
Puissance : 5 W
Contrôles : Volume, Gain, EQ 3 bandes
Boucle d’effets
Sortie Casque
Entrée Aux
Impédance : 4-16 Ohm
Vendue seul

Prix généralement constaté : 99 €

Cette tête est déclinée en plusieurs modèles, chaque modèle étant spécialisé dans un type de son.

 

 

  • Tête d’ampli Orange micro Terror

La minie tête d'ampli Orange micro terror

Le son Orange dans un tout petit boitier.
Puissance : 20 W
Contrôles : Volume, Tonalité, Gain
Lampe : 1 x ECC83
Entrée Aux
Sortie Baffle sous 8 Ohm
Vendue seul, ou en pack avec baffle Orange PPC 108 (compter 89 € environ pour ce baffle 20W, 8’’, sous 8 Ohm)

Prix généralement constaté : 149 €

 

 

Que vous aimiez ou non faire hurler votre guitare, il existera toujours un amplificateur à lampes fait pour vous.

Mais attention, même si tout guitariste reste invariablement attiré un jour ou l’autre par le rendu sonore de cette famille d’amplis, prenez bien le temps de la réflexion, avant d’acheter. Nous verrons, dans un autre article, que certains amplis à transistors rivalisent aujourd’hui habilement avec les lampes, et offrent souvent une alternative de bonne qualité aux lampes.

 

> Voir l’article sur les amplis à transistors <

 

 

Et vous alors, vous avez un ampli à lampe ? Lequel ? Le recommanderiez-vous ? Faites-nous savoir tout cela en commentaire ci-dessous !

 

Rédacteur : Strato Niko

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


par Raff Dylan

Commentaire(s)


  • Photo de profil : garbage
    garbage

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Hard rock
      Hard rock
    • Hguitare style Blues
      Blues
    Bon bah d'abord encore un grand merci pour les articles . Petite question : la puissance du préampli doit-être je suppose supérieure à la puissance de l'enceinte (un peu comme pour une chaine hifi)? Un préampli (Orange Micro Terror par exemple) de 20W sur une enceinte de 100W (PPC-112 orange par exemple) ça donne quoi?

    A bientôt et encore merci

    Photo de profil : Lazy Dalagan
    Lazy Dalagan Prof

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Acoustique
      Acoustique
    • Hguitare style Pop
      Pop
    Hello Garbage, ce qui est important surtout c'est l'impédance, mais sinon oui tu peux mettre une tete 20 watt sur un HP 100w sans soucis

  • Photo de profil : willy 13
    willy 13

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Metal
      Metal
    • Hguitare style Rock
      Rock
    Salut les poulets

    Pourriez-vous s'il vous plait, m'expliquer un peu plus en détail, le "bias" et son réglage, fréquence de réglage, à quel moment

    ....cette bestiole m'intrigue..?

    J'ai aussi remarqué qu'il y avait aussi une multitude de sortes de lampes...pourquoi?

    Est ce qu'elles peuvent être interchangeable? donnent elles un son différent?

    Les lampes d'un pré-ampli et d'un ampli sont elles différentes?

    Qu'est ce qu'un ampli hybride? ces plus et ces moins?

    Merci par avance pour vos réponses.

    Photo de profil : Lazy Dalagan
    Lazy Dalagan Prof

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Acoustique
      Acoustique
    • Hguitare style Pop
      Pop
    Salut Willy.
    Ca fait beaucoup de questions et pour y répondre on pourrait faire 5 articles
    Ne touche pas le Bias si tout va bien, tu le touches uniquement quand tu changes toutes tes lampes (dans l'idée de retrouver un peu le son d'origine...ce qui ne marche jamais). Il faut bien distinguer les lampes utilisées pour la partie préeamplification (qui va modifier ta disto sur ton canal disto par exemple) là tu peux faire des changements et essayer plein de choses sans soucis, et les lampes pour la partie "Puissance" (qui sont toujours liées par 2, par 4 ou par 6 et qui bossent uniquement pour la partie Amplification, là tu dois toutes les changer en même temps (même si il y en a que une qui pète). Les lampes ne réagissent pas toutes pareils en fonction de leur construction et donc en effet le son n'est pas le même :-)
    On va faire un article pour les ampli hybride
    Photo de profil : willy 13
    willy 13

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Metal
      Metal
    • Hguitare style Rock
      Rock
    OK merci..oui, je sais, j'ai tout envoyer d'un coup!! mdr!!....ces machins à lampe ça m'intrigue..on en parle tellement...en bien!...que ça me titille le bout du manche (hola!..hola!...je parle bien de guitare!!.)
    et ça reste encore abstrait pour moi...quand je serai plus grand, j'en aurai un aussi!!!!.....
    ...plus y a d'info plus moi prendre beaucoup!!...

  • Photo de profil : Sebrocks98
    Sebrocks98

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Metal
      Metal
    • Hguitare style Hard rock
      Hard rock
    Félicitations pour ce belle article. Je me coucherai moins bête ce soir

  • Photo de profil : blade
    blade

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Pop
      Pop
    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Blues
      Blues
    Merci Raff, super intéressant

  • Photo de profil : Posturo
    Posturo

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Soul
      Soul
    • Hguitare style Blues
      Blues
    https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.voxshowroom.com/uk/amp/ac30h2.html&prev=search

    https://translate.google.ch/translate?hl=fr&sl=en&u=http://www.voxshowroom.com/uk/amp/ac30h2.html&prev=search

    J'ai opté pour un Vox AC30H2 d'occase, alors même que je commençais à peine la guitare.

    Pour moi, l'univers des amplis à lampes vintages, c'est surtout de les avoir côtoyés dans mon enfance de par mon père qui est musicien.

    J'ai toujours été fasciné par ces objets incroyables.

    Certain pourrait dire qu'il ce la pète grave , mais pas du tout. d'une part j'ai chiné la bête des semaines durant pour trouver le graal à bon prix.

    Mais c'est surtout une excellente manièrepour moi d'être motivé à travaillé très régulièrement afin de pouvoir un jour sortir le meilleur de mon instrument. C'est vrai que je l'ai regardé pendant des mois durant sans vraiment l'utilisé. Fallait prendre encore un peu de bouteille avant.

    Parce que pour faire des exercices chromatiques le petit Vox DA 5 à 50 balles va très bien.

    Aujourd'hui quand j'allume mon AC30, je ressens le même truc quand je démarre un moteur Evo ( certain comprendrons )

    Ouaip! Aujourdhui quand je branche le Vox avec la wha fuzz etc.

    Purée! Ca sonne bon !!

    Merci pour l'article, je viens d'apprendre que l’atténuateur de puissance pourrait faire que je puisse jouer un jour dans un local plus petit q'un hall de gare

    D'ailleurs quelqu'un pourrait il me conseiller quelques choses concernant les atténuateurs?

    Super article, merci la H-Team

    Photo de profil : Raff Dylan
    Raff Dylan Staff

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Funk
      Funk
    De belles paroles d'un Lampes Addict ;)

    Pour ce qui est des atténuateurs, tu en retrouves de plein de sortes différents. Mais je t'en mets 2-3 référence par ici. Il y a le "SPL Reducer", le "Palmer PDI-06" ou encore le "Jet City Amplification Jettenuator". Ils tous tous facilement et correctement leur travail.

  • Photo de profil : ferko66
    ferko66

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Hard rock
      Hard rock
    • Hguitare style Metal
      Metal
    • Hguitare style Rock
      Rock
    Est-ce qu'un ampli à lampe, ça vaut le coup si on joue / s'entraîne principalement en appartement et au casque pour pas embêter les voisins? c'est pas du gâchis dans ce cas?
    Photo de profil : Raff Dylan
    Raff Dylan Staff

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Funk
      Funk
    Honnêtement, oui un peu du gâchis. Comme expliqué, il y a bien la pédale d'atténuateur qui peut permettre de trouver un bon compromis, mais c'est vraiment triste pour la bête. Un ampli à lampes, faut pouvoir le pousser quelques fois, déjà parce que c'est à ce moment précis qu'on va se rendre compte de la qualité sonore de la machine, et ensuite parce que systèmatiquement le contraire reviendrais à comparer à conduire une Ford Mustang uniquement sur des routes à 30 km/h.

    Donc oui, pour moi c'est dommage d'acheter un ampli à lampe si on ne le pousse pas un peu à chauffer correctement ! Surtout pour le prix.


LES COURS DE GUITARE

les cours de guitare

Venez découvrir les cours pour apprendre la guitare. Quel que soit votre niveau, complètement débutant ou déjà avec de bonnes notions, quelles que soient vos envies, vous trouverez des cours pour vous.

Je vais voir les cours

Les articles populaires