Comment brancher ses pédales de guitare ?


Comment brancher ses pédales de guitare ?

 

Change de chaîne, le zapping des effets de guitare.

 

 

L'ORDRE DES PÉDALES D'EFFETS DE GUITARE À UN SENS !

 

Les chaînes, c’est pratique en hiver, sur la neige. Mais les chaînes, c’est top aussi quand on commence à posséder quelques pédales d’effets pour guitare, et qu’on se met en quête de la meilleure façon d’obtenir le son ultime.

 

Posséder des pédales d’effets pour guitare, c’est une chose, mais savoir les disposer dans un ordre bien précis, c’en est une autre : c’est ce qu’on appelle le chaînage.

En effet, selon leur nature, les effets de guitare ne se mettent pas simplement les uns au bout des autres. Certains ne font même pas de bons voisins, les uns avec les autres.

Je vous propose donc cet article, afin d’y voir un peu plus clair.

 

Il existe, « grosso merdo » deux façons de positionner et brancher ses effets de guitare :

  • La première consiste à les mettre en direct: entre la guitare et l’ampli,

  • La seconde consiste à en mettre une partie (les effets de modulation notamment) dans la boucle d’effets de son ampli (quand il en est équipé).

 

 

Il existe de la même manière, trois grandes familles d’effets :

  • Les effets de gain + filtres : overdrive, distorsion, fuzz, équaliseurs, wah-wah …

  • Les effets de modulation : phaser, chorus, volume, flanger …

  • Les effets de temps + dynamique : delay, reverb, compresseur, noise gate …

 

 

 

MAIS JE LES BRANCHES DANS QUEL ORDES, TOUTES MES PÉDALES ?

 

  • La pédale d’Accordeur: cet effet, au format pédale, est hyper pratique, car il permet au guitariste de savoir constamment s’il est bien accordé, ou pas. Comme beaucoup d’effets pour guitare, l’accordeur est généralement en True Bypass. Cela signifie que lorsque l’effet est désactivé, le signal (le son) passe « au travers » de l’effet, comme si celui-ci n’existait pas.

Il convient donc de placer cette pédale en tout début de chaîne, avant que le signal ne soit modifié par un effet indélicat, ce qui perturberait l’analyse de l’accordeur, et risquerait de faire jouer faux le guitariste, et là, c’est le drame …

 

  • La pédale de Compression : pour que cet effet vous fasse de l’effet au mieux de ses possibilités, il est préférable de le placer juste après l’accordeur, afin qu’il reçoive un signal aussi peu modifié que possible.

  • Les pédales de Saturation: là, on sort les gros bras, et l’on place les pédales d’overdrive, de distorsion, et de fuzz. Il est préférable de mettre ces pédales au début du chaînage, car elles n’apprécient pas d’être les dernières à entrer en scène. En effet, en bout de chaîne, elles vont générer des bruits parasites, comme du souffle, par exemple.

 

 

Pour ceux qui veulent du « gros son qui tache :

Les effets de saturation sont la base de votre son, c’est pourquoi il convient de les mettre en début de chaînage.

 

  • La pédale wah-wah: la pédale qui aboie … Sa place est réservée, juste après les saturations. C’est tout du moins celle qui est plébiscitée par quasiment tous les guitaristes qui l’utilisent, à une ou deux exceptions près (Jimy Hendrix, pour ne pas le nommer).

  • La pédale d’équaliseur : ou Eq, vous permettra, à cet emplacement, d’affiner un signal (son) déjà quelque peu modifié, et parfois un peu altéré.

  • La pédale d octaver : il est préférable de placer cet effet après l’équaliseur.

  • La pédale de delay: attention au débat ! Beaucoup de guitaristes placent l’effet de guitare de delay en toute fin de chaîne. Elle se retrouve ainsi engluée par les effets de modulation, si bien qu’elle a du mal à faire son job sur toutes les notes, tout en restant efficace et audible !

 

En revanche, placée avant les effets de modulation, elle sera ravie de s’acquitter de sa tache dans la bonne humeur et avec maestria.

 

Voici dans quel ordre brancher vos pédales d'effets

exemple de chaînage « en direct »

 

 

  • Les pédales de modulation : vu les modifications parfois énormes qu’elles peuvent apporter au signal originel, il est de loin préférable de les placer après les sons saturés (et même après le delay).

  • La pédale de tremolo : voici une pédale qu’il est préférable de mettre en fin de chaîne, une fois que tous les autres effets ont déjà fait leur boulot.

  • La pédale de volume : l’emplacement de cet effet varie de guitariste en guitariste. En effet, placé en tout début de chaîne, il aura pour effet de diminuer le volume, mais aussi le gain d’origine de votre guitare. Cela revient au même que de tourner le potentiomètre de volume de la guitare elle-même. Placé en fin de chaîne, il agira comme un bouton de volume général, juste avant de rentrer dans l’ampli. Intéressant pour profiter pleinement de ses effets, à faible volume, ou pour couper le signal de votre guitare, entre deux morceaux (ou deux bières) par exemple.

  • La pédale de reverb : pas indispensable, car souvent présente sur les amplis de guitare, cet effet joue sur le signal final, lui donnant l’amplitude souhaitée, que l’on soit au fond de son cabinet de toilette, ou en plein milieu de la cathédrale Notre Dame, à taper le bœuf avec Quasimodo et Esmeralda.

  • La pédale de sampler / looper : cet effet, qui sert à enregistrer des boucles de son, se place en fin de course, afin qu’il puisse prendre tous les effets désirés, au moment où on l’utilise.

  • La pédale de boost : cette pédale, qui augmente le niveau du signal, sert principalement lors du solo, pour sortir du mix général, et se faire entendre, comme il se doit, de ses groupies en furie.

 

 

 

QU'EST-CE QU'UNE BOUCLE D'EFFETS ?

 

Ahhh d’accord ! Mais, dans tout ça, qu’est-ce donc que la boucle d’effets ?

Certains amplificateurs disposent de ce que l’on appelle une boucle d’effets (visible sur les amplis grâce à ses entrées jack nommées « send » et « return »).

Ce principe de boucle d’effet a été créé, suite à la demande de quelques guitaristes très pointilleux, mais ô combien inventifs, qui tenaient à utiliser les effets cités ci-dessus, tout en utilisant, de préférence, l’effet de saturation de leur propre ampli. Ceci n’était à l’époque valable que pour certains amplis à gros gain (Marshall, par exemple).

 

Depuis, ce principe s’est généralisé, et beaucoup de marques proposent aujourd’hui d’utiliser une boucle d’effets.

Du coup, afin que l’ordre de chaînage soit respecté, lorsqu’on utilise les saturations de son ampli, on utilise la boucle d’effets pour y placer les effets de modulation : le phaser, le chorus, la reverb, le delay, le volume et le flanger.

On laissera, en dehors de la boucle d’effets (entre la guitare, donc, et l’ampli), les autres effets (accordeur, distorsions sur l’ampli, wah, compresseur, équaliseur, octaver …).

 

Maintenant, l'ordre pour brancher vos pédales sur une boucle d'effets
exemple de chaînage avec boucle d’effet

 

 

 

Mais c’est le bordel, mon adjudant !

Quand on commence à acheter des pédales d’effets pour guitare, on se retrouve vite avec une occupation des sols assez colossale ! Et des pelotes de fils d’alimentation, de rallonges électriques, et par conséquent, souvent des petits bruits parasites, au final, sur l’amplificateur de guitare …

Afin de réduire ce genre de souci, il existe des solutions !

 

Un pedalboard pour ranger vos pédales d'effets
C’est beau, quand c’est pedalboardé !

 

  • Le pedalboard: acheté, ou fabriqué maison, permet au guitariste de centraliser ses pédales d’effets sur un seul et même support. Pratique, car tout est au même endroit. Le pedalboard peut aussi être transportable aisément, s’il n’est pas aussi fourni que celui de Steve Vaï …

 

Fabriqué en bois, en acier léger, ou en matériau composite, on y fixe ses pédales, le plus souvent par le biais de ruban adhésif et scratch (appelé Velcro), permettant de modifier l’emplacement de ses pédales à volonté.

 

  • L’alimentation: l’alim, c’est un boitier, alimenté sur le 220, et qui va permettre, comme une rallonge électrique, d’alimenter simultanément plusieurs pédales d’effets. Non seulement ça évite des fils qui pendouillent de partout, c’est plus propre, et plus joli, mais ça évite les bruits de bourdonnements électriques qui viennent polluer votre quête du son ultime.

  • Les câbles mini: comme leur nom l’indique, ce sont des câbles jack de toute petite longueur, voire parfois juste des raccords jack-jack, lorsque les pédales sont très proches les unes des autres, et qui permettent de relier tout ce petit monde pour en faire un chaînage digne des plus grands !

  • SI vous possédez plusieurs effets, le pédalier de Switch Looper (ou switcher) peut être une bonne solution à adopter pour gagner du temps, lorsque vous voulez activer / désactiver plusieurs pédales, en même temps. Le switcher vous permet donc de créer des boucles enregistrables et/ou jouables, de plusieurs de vos pédales, activables et « désactivables » d’un seul coup ! C’est un accessoire vraiment très pratique, quand on commence à accumuler les effets au bout du pied, et je ne vous parle pas de son utilité sur scène …

  • Un bon jack, c’est un bon son. La qualité des cordons est trop souvent négligée, pourtant, elle a son importance, dans la recherche du son ultime. Un niveau de signal altéré par un jack de mauvaise qualité, et vous pourrez aligner toutes les pédales du monde, votre son n’aura jamais la qualité attendue …

 

Un switcher de chez Boss

exemple d’un switcher par BOSS

 

 

 

 

LES PÉDALES D'EFFETS : en conclusion

 

Les pédales d’effets pour guitare ont la particularité d’être déplaçables, au sein de votre chaînage.

N’hésitez donc pas à leur faire faire un petit tour, de temps à autre, pour voir ce que ça peut donner.

A noter que certains pédaliers multi-effets ont depuis peu, eux aussi, cette capacité, exactement comme sur un vrai pedalboard, et il en va de même pour les logiciels de prise de son pour guitariste.

Quoiqu’il en soit, aucune règle n’est faite pour qu’on s’y plie sans mot dire ! N’hésitez donc pas à bouleverser l’ordre de vos pédales, à en tirer vos propres enseignements (quitte à prendre une photo avec votre smartphone avant toute modification de votre configuration).

Sortez des sentiers battus, testez, expérimentez, faites hurler vos voisins, créez votre propre signature sonore !

 

 

Rédacteur : Strato Niko

 

ET VOUS ? QUEL EST L'ORDRE QUE VOUS UTILISEZ POUR BRANCHER VOS BELLES PÉDALES D'EFFETS ?

COMMENTEZ, DISCUTEZ ET PARTAGEZ CET ARTICLE : car c'est en discutant qu'on apprend des choses, profitez-en :)

 

 

Enregistrer

Enregistrer


par Raff Dylan

Commentaire(s)


  • Photo de profil : Huggy les bons tuyaux
    Huggy les bons tuyaux

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Punk
      Punk
    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Hard rock
      Hard rock
    Lien pour la vidéo du buffer : lien

  • Photo de profil : Huggy les bons tuyaux
    Huggy les bons tuyaux

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Punk
      Punk
    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Hard rock
      Hard rock
    Chouette article ! Je respecte presque à la lettre l’ordre des pédales cité ici, mais c’est parfois amusant/intéressant de faire des tests avec un ordre différent, par exemple je trouve que le phaser passe super bien en frontal plutôt que dans la boucle. Mettre le compresseur après la disto donne des résultats intéressants aussi. Bon c’est moin orthodoxe je l’avoue. Par contre la qualité des câbles est primordiale, surtout si on entasse quantité des pédales, il y a une véritable différence dans la dynamique du son avec de bons (ou mauvais) câbles. Un autre élément intéressant est de mettre un buffer dans la chaîne, la nouvelle pédale d’accordage Polytuner 3 de TC electronic intègre cette fonction par exemple, ce qui est utile pour gagner de la place sur son board.

    Une vidéo parlante sur l’utilité d’un buffer dans la chaîne d’effets Emoji Hguitare Guitare
    Photo de profil : Jacques Blanc
    Jacques Blanc

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Hard rock
      Hard rock
    Salut huggy moi qui ne comprend pas bien l'anglais tu arrives à me dire en 2 mot à quoi sert un buffer ? merci
    Photo de profil : Huggy les bons tuyaux
    Huggy les bons tuyaux

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Punk
      Punk
    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Hard rock
      Hard rock
    Hello Jacques, en très rapide cela te permet de limiter les pertes du signal de ta guitare si tu utilises de longs câbles ou de multiples pédales. Ici un article qui détaille assez précisément l’utilite D’un buffer.
    Photo de profil : Huggy les bons tuyaux
    Huggy les bons tuyaux

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Punk
      Punk
    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Hard rock
      Hard rock
    http://www.guitariste.com/forums/pedales-effets-homestudio,buffer-definition-utilite-et-liste-detaillee-des-modeles,265370.html


LES COURS DE GUITARE

les cours de guitare

Venez découvrir les cours pour apprendre la guitare. Quel que soit votre niveau, complètement débutant ou déjà avec de bonnes notions, quelles que soient vos envies, vous trouverez des cours pour vous.

Je vais voir les cours