Jouer de la guitare dans un groupe


Jouer de la guitare dans un groupe


 

Dans cet article, nous allons voir tout ce qu’il faut faire (ou ne pas faire) pour jouer en groupe comme un dieu !
Intégrer, ou former un groupe est une étape importante dans la progression en guitare et elle a tout ce qu'il y a de plus formateur. Alors, c'est parti pour quelques conseils basés sur mon expérience et mes différents groupes .

 

 

 

QU’EST-CE QUE « JOUER EN GROUPE » ?

 

Question qui peut paraître idiote mais vous verrez au fur et à mesure de l'article qu'elle soulève beaucoup de problématique et de travail pour chaque musicien.

Nous allons définir le fait de jouer en groupe par le simple fait de faire (ou créer aussi) de la musique à plusieurs.


Je pense que l'on peut parler de groupe à partir de 2 personnes. A ma connaissance, il n'y a pas de limite haute, par là j'entends que vous pouvez être 4, 5 ou 251 sur scène ça reste un groupe. Dans le dernier cas, c'est un très gros groupe et il vous faudra un très, très grand local de répétition... et un Doodle du feu de dieu.


Juste pour info, on parle de groupe quand il y a une notion de composition (ou d'arrangement) dès qu'il n'y a que de la reprise on va plutôt parler d'orchestre. Cette différence reste très discutable et les groupes de "Tribute" se font appeler groupe malgré tout. Mais tout ceci n'est qu'anecdotique.

Jouer en groupe veut donc dire participer ensemble à faire de la musique en respectant, ensemble, toutes les contraintes que ça impose que ce soit au niveau du son, du tempo, de l''énergie, de jeu (scénique), des habits mêmes (costume) et surtout de l'envie, de l'objectif et de la passion ! (n'ayant pas peur des mots).

 

 

 

 

JOUER EN GROUPE : LES « PRELIMINAIRES »


Par préliminaires j'entends toute la phase de préparation pour que le plaisir soit maximum au moment de la répétition ou du concert.


Vous devez vérifier votre guitare, c'est-à-dire, la faire régler pour que l'action (hauteur des cordes) soit comme vous le souhaitez pour être le plus confortable possible, pour qu'elle soit juste également (que toutes les notes soient "justes") et que donc il n'y est pas de faussetés (surtout dans les aigus ce qui est assez fréquent) et que les cordes ne frisent pas (ou pas trop en fonction de ce que vous souhaitez, il y a parfois un compromis à faire).


Vérifiez également que votre guitare n'a pas de problème : pas de faux contact au niveau de la prise jack, que les micros fonctionnent tous correctement et que les potentiomètre aussi.
Pensez à la nettoyer de temps en temps, si jamais vous ne savez pas comment, il y a un article sur hguitare qui en parle : voyez donc en CLIQUANT ICI !

 

Testez votre ampli également : il doit bien évidemment fonctionner, sans bruit anormal. Faites tourner les potentiomètres pour tester qu'il ne grésille pas (il faut parfois nettoyer un peu pour faire disparaître ces grésillements).
Pensez aussi à tester tous les canaux de votre ampli ainsi que le footswitch (ou autres) si votre ampli en a.


Testez également chaque pédale que vous avez dans votre chaîne, vérifiez que les piles aient encore du jeu si elles ne sont pas sur secteur.
Vous pouvez avec un petit crayon notez chacun des réglages sur chaque pédale ou sinon, vous pouvez prendre en photo avec votre smartphone c'est assez efficace aussi.

Les câbles ne doivent pas être oubliés non plus. Il vous faut les essayer pour voir s'ils sont tous opérationnels.

Pour éviter plein de câbles et de pédales dans tous les sens (et que les réglages changent en permanence) je vous conseille de vous fabriquer un petit pédalier (ou de vous en commander un pour y installer vos pédales) : c'est beaucoup plus facile à transporter et il y a beaucoup moins de surprises.


Pensez aussi à votre sangle, là encore testez la et surtout installez-y vite un système de straplock qui évite que votre guitare ne fasse comme celles de ces personnes :


 

Bref, vous l’aurez compris, pour que vos sessions de groupe fasse la part belle à la musique, votre matériel se doit d’être impeccablement réglé et en place.

 

 

 

 

LES CHOSES À NE PAS OUBLIER


Pensez à ce qui peut arriver : câble qui se met à dysfonctionner, cordes qui cassent, pas assez de prises, ou de longueur pour l'alimentation, pile déchargée.

Amenez donc à chaque fois des cordes en plus (le tirant et la marque que vous utilisez et surtout un jeu complet… pas juste de quoi pouvoir remplacer une ou 2 cordes).


Prenez également un jack de rechange (un long : 3 ou 5 mètres) au cas où un des longs jacks commencent à lâcher, et prenez aussi un petit câble au cas où un de ceux qui est entre vos pédales lâches également.

 

Jouer dans un groupe nécessite d'avoir un matériel impeccable

 


Prenez deux piles de secours également (ce sont souvent des piles carrées 9V donc au pire achetez un pack et gardez le dans votre guitarcase).


Prenez aussi un câble d'alimentation de secours, que ce soit pour vous ou vos camarades, c'est souvent pratique.

Pour rester dans le cadre du branchement électrique, pensez à prendre une multiprise (si possible avec un interrupteur, ça offre une sécurité) et également une rallonge. Tout ceci vous offrira une certaine "indépendance" pour le placement scénique.


Pensez aussi à prendre des médiators de secours, normalement ce n'est pas trop cher donc prenez-en plusieurs (au pire des cas vous pourrez les offrir gracieusement à la foule en délire)

 


Pour les médiators, gardez le même modèle que vous utilisez habituellement, ça semble anodin mais c'est important d'avoir le meilleur confort possible. Vous verrez que les conditions n'étant pas toujours optimales, il faut avoir le maximum de paramètres au top !

Vérifiez que vous avez tous les accessoires nécessaires pour vos morceaux : bottleneck, capodastre, barre de vibrato, e-bow, dé à coudre (pour le tapping hors des cases), fretwrap, accordeur et surtout vos bouchons d'oreille !! (très important de protéger vos oreilles en permanence).

 


Prenez aussi une serviette ou un torchon surtout si vous avez une forte transpiration ou une transpiration acide, pour sécher vos cordes. Dans le même registre prenez du fast-fret, ça peut toujours dépanner si vos cordes accrochent.

Et des outils pour les imprévus : clés Allen adaptées à votre/vos guitare(s), tournevis et un coupe-corde.

Pour que ce soit plus simples, glissez toutes ces petites choses dans votre guitarcase et laissez les autant que possible dedans comme ça vous les aurez toujours avec votre guitare.

S'il y a d'autres accessoire ou outils dont vous avez besoin, vérifiez-les et ne les oubliez pas, bien sûr : système HF, bouchons...

 

 

Voilà la première partie de cet article terminée. J’ai volontairement insisté sur la notion « matériel » lorsqu’on évolue dans un groupe. Mais croyez-moi, c’est par expérience. Plus vous mettez toutes les chances de votre côté pour que votre matériel vous convienne comme si vous jouiez dans votre salon, plus vous vous sentirez à l’aise, même lorsqu’un imprévu vient déranger un peu tout ce monde.

 

Prenez votre temps et préparez bien tout votre backline.

 

 

 

 

 

LA PREPARATION MUSICALE

 

Bien évidemment, vous devez préparer vos morceaux, donc les connaître (le titre aussi) : avoir la structure en tête, avoir travaillé vos solos/impros, bref, toutes les parties.

En terme de travail précis, ça revient à travailler indépendamment chaque partie de chaque morceau : seule puis avec les autres instruments.
Il est très important que vous puissiez jouer chaque partie sans la présence des autres. Lors du concert, vous ne saurez jamais ce qui peut se passer (blessure d'un musicien, problème de son, problème divers) donc vous devez pouvoir finir le morceau seul.

 

Pour le rythme, je pense qu'il est important de travailler chaque morceau de plusieurs façons :
lentement, au tempo "normal" et plus vite que le tempo normal (15% au dessus devrait suffire) ainsi si les autres musiciens accélèrent ou ralentissent, vous serez parés à toutes les éventualités.

Si vous pouvez, soyez assez à l'aise sur les morceaux pour pouvoir taper les temps au pied voire même chanter les paroles en même temps (là c'est nickel) !


Vous pouvez aussi travailler votre présence scénique. Donc vous entraînez à les jouer debout et à bouger dessus sans que votre musique en pâtisse.

Jetez un coup d'œil sur les parties de vos collègues, ça sera plus facile pour communiquer et pour voir et comprendre ce qui ne va pas.

 

 

 

 

JOUER EN GROUPE = JOUER ENSEMBLE !


Maintenant, vous y êtes, vous allez répéter ensemble ! Les premières fois sont très perturbantes car vous allez être "noyé-e" dans l'ensemble sonore et au début c'est très déstabilisant.

Avant toute chose, vous devez tous vous accorder ! Ne sautez surtout pas cette étape, même si c'est "à peu près" bon. Les morceaux peuvent complètement perdre leur potentiel si un seul d'entre vous est désaccordé.

 

 

 

REGLEZ VOTRE SON

Pour commencer faîtes déjà des "balances" pour que tout le monde puisse s'entendre correctement et soit suffisamment satisfait de son son.
Pour cela, jouez le morceau sur lequel vous êtes tou-te-s le plus à l'aise et faîtes vos réglages. Il est intéressant qu'un musicien prenne un peu de recul pour pouvoir écouter le son général et ainsi puisse dire ce que ça donne et ce qu'il y a à corriger.


Chaque instrument doit être intelligible dans le mix général, il est intéressant des définir des plages de fréquences pour chaque instrument pour augmenter la précision.
Faîtes attention à une chose importante (surtout vous les guitaristes) : l'abus du volume !


La fameuse excuse du "je ne m'entends pas" qui finit par polluer le son général. C'est pourquoi qu'il est intéressant de travailler sur l'égalisation de chaque instrument pour qu'il ressorte du mix et pour ainsi éviter des volumes inutilement trop élevés.


Le son général doit être équilibré, aucune fréquence ne doit être plus forte que les autres et le tout doit être cohérent.

 

 

LE TEMPO

Maintenant, vous attaquez les morceaux. Comme quand vous travaillez seul, pensez à les jouer lentement, à la vitesse normale et plus vite (la limite de 15% plus vite est aussi applicable).


Travaillez autant que possible au métronome, encore plus quand vous attaquez un nouveau morceau. C'est très important pour la qualité finale.


Si un morceau coince trop, ralentissez, c'est souvent très efficace et ça révèle les flous de chaque partie.

 

 

LES IMPERFECTIONS

Si c'est toujours le même passage du morceau qui bloque, travaillez le très lentement et répétez le plusieurs fois. Décomposez au maximum si besoin, ça défera les noeuds.

Pour améliorer votre interprétation du morceau, discutez de la façon dont vous le pensez. Vous pourrez remarquer que chaque musicien-ne à sa façon de penser les choses et ça permettra de vous enrichir de chacune d'entre elle et ainsi de penser le morceau plus comme une entité osmotique que comme des sommes d'individualités.


Il est à noter qu'il y a une différence entre sentir le temps et sentir le "groove" d'un morceau.
Il est vraiment intéressant pour un groupe de ressentir le morceau de la même façon, le résultat n'en sera que meilleur et que le groove sera plus fort.

 

 

L’ECOUTE

Ecoutez vos camarades, prenez conscience de ce qu'il joue et des différences et similitudes qu'il y a avec ce que vous jouez.
Si vous arrivez à retenir leur partie c'est encore mieux. Vous ressentirez mieux le morceau ainsi et vous serez plus autonome.

C’est très souvent une chose oubliée lors de répétition de groupe ou de concert, donc vraiment, tendez l’oreille. D’ailleurs, cela va de paire avec le fait d’être à l’aise avec vos parties. Plus vos parties à vous sont en place, plus vous pourrez écouter les intentions de jeux de vos amis musiciens.

 

 


LES RÔLES

N'oubliez pas que la musique nécessite un peu d'humilité, vous jouez ensemble pour créer quelque chose de beau. Vous servez la musique, et pas le contraire ;)


S'il y a 2 guitaristes, il peut y avoir des guerres d'égo. Pour limiter ça, il peut être efficace de définir des rôles généraux et peut-être des rôles pour chaque morceau. Chacun saura ainsi où est sa place et pourra mieux jouer sur son champ d'action. La musique finale n'en sera que plus riche.


Pour finir, jouer ensemble change totalement votre façon de penser la musique et même de l'écouter. C'est un passage important dans la vie d'un musicien et ça apporte tellement de bonnes choses.


Néanmoins il faut garder en tête d'être critique avec vous-même individuellement et en tant que groupe mais tout en arrivant à prendre du plaisir dans ce que vous faîtes car vous en êtes là pour ça !


Je ne peux finir cet article qu'en vous conseillant de trouver des musiciens et de jouer avec eux et ensuite de brûler les planches !

 

 

 

 

POUR CONCLURE

Tout a été dit, mais encore une fois, prenez le temps de bien tout mettre en place en avance. Votre matériel doit être près et en parfait état. Aussi, chacun des musiciens se doit d’être là pour porter le groupe vers le haut et donc, de composer des chansons à l’image de toutes vos influences.

Prenez le temps de bien tout mettre en place, répétez, communiquez et observez-vous durant vos répét’.

Le reste n’est que plaisir, alors amusez-vous bien et profitez de ces expériences tellement riches.

 

 

 

 

Rédacteur : Sophian Alkurdi

 

 


par Raff Dylan

Commentaire(s)


  • Photo de profil : J.marc
    J.marc

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Hard rock
      Hard rock
    • Hguitare style Acoustique
      Acoustique
    Vraiment bien cet article. et il tombe au bon moment pour moi.

    Malheureusement il ne parle pas du problème auquel je suis confronté. Ça fait plusieurs mois que je recherche des musiciens et que j'écume les sites de petites annonces. Rien à faire. Pas moyen de trouver.

    Et je commence à m'ennuyer grave de jouer tout seul devant mon ampli. Ca use un peu ma motivation
    Photo de profil : Lazy Dalagan
    Lazy Dalagan Prof

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Acoustique
      Acoustique
    • Hguitare style Pop
      Pop
    C'est en effet pas toujours évident de trouver les bons musiciens. Tu peux en effet mettre des annonces sur des sites comme Zikinf par exemple mais tu peux aussi mettre une petite annonce dans des magasins de musique, peut être les petites annonces Facebook ou sur le bon coin,...
    Photo de profil : Raff Dylan
    Raff Dylan Staff

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Funk
      Funk
    Est-ce qu'il y a des écoles de musique dans ta région ? Ca peut valoir la peine de laisser un petit mot dans l'un d'elle par exemple. Une idée parmi d'autres..
    Photo de profil : J.marc
    J.marc

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Hard rock
      Hard rock
    • Hguitare style Acoustique
      Acoustique
    Y'a bien le conservatoire de Vevey... Je ne suis pas sûr d'avoir le niveau pour jouer avec des étudiants en musique
    Ou l'école club M peut-être... Je vais creuser de ce côté.
    Photo de profil : Raff Dylan
    Raff Dylan Staff

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Funk
      Funk
    Yes bonne idée ! J'espère que tu vas trouver

  • Photo de profil : Plum Plastic
    Plum Plastic

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Variété
      Variété
    Bonjour,

    J'ai lu avec intérêt cet article et j'y adhère totalement car je me suis reconnu avec les imprévus qui peuvent survenir.

    Je n'ai que des notions vagues au sujet du réglage du son, et Sophian écrit dans l'article : Chaque instrument doit être intelligible dans le mix général, il est intéressant des définir des plages de fréquences pour chaque instrument pour augmenter la précision.

    Est-il possible de developper cela car je pensais que chaque instrument avait naturellement ses propres fréquences, et bien sûr j'ai tendance à abuser avec le volume comme il est dit dans l'article.
    Photo de profil : Lazy Dalagan
    Lazy Dalagan Prof

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Acoustique
      Acoustique
    • Hguitare style Pop
      Pop
    Salut Plum, bien disons que premièrement il y a le placement de l'ampli (ampli de guitare qui est souvent directionnel) du coup le diriger contre soit ou partiellement contre soit est déjà un bonne chose.

    Ensuite avoir un son clair (disto ou pas) et éviter des reverb de 10 ans Hey hey !!! Quand on joue du metal on est souvent en drop ce qui fait que les fréquences sont toutes très basses et donc cela peut devenir brouillon avec la basse... et aussi avec la grosse caisse de la batterie, Là par exemple on peut essayer de monter un peu les medium de la basse (l instrument ) afin de mieux entendre le claquement des cordes.

    Egalement on aurait tendance à repasser la grosse caisse dans la sono et lui faire aussi ressortir les medium afin d'elle ressorte mieux dans le mix global...
    Photo de profil : Raff Dylan
    Raff Dylan Staff

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Funk
      Funk
    Hello Plum,

    Je rajoute quelques informations à celles de Lazy. Alors par contre, ça va être compliqué de tant développer la question du son dans une réponse d'article (à voir pourquoi pas pour faire des articles d'avantage tourné "son" si ça intéresse du monde)...

    Alors oui, chaque instrument à sa plage fréquentielle (autrement appelé tessiture). Mais bon, le son c'est simplement des ondulations physique faisant apparaître à nos oreilles des sons aigus à grave. Tu t'imagine bien que des instruments partagent donc certaine même fréquences.

    Je te met ici une image d'instrument (plutôt d'orchestre symphonique, mais ça te donne une idée de la chose) avec la plage fréquentielle de chacun d'eux. https://www.ludwig-van.com/toronto/wp-content/uploads/sites/2/2015/02/EQ2.png

    Donc, en se passant par dessus les uns des autres, parfois on a un mix général qui est assez brouillon. Donc ce que voulait dire Sophian, c'est de prendre le temps avec son groupe de régler les différents amplis, effets, niveau sonore, etc, afin que chaque instrument soit clairement intelligible. Là, il faut simplement écoute, faire confiance à ton oreille et régler le son en conséquence.

    Aussi, petit conseil, mieux vaut jouer un poil moins fort qu'un poil trop fort.

  • Photo de profil : WayZeFlaMe
    WayZeFlaMe

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Metal
      Metal
    • Hguitare style Hard rock
      Hard rock
    • Hguitare style Rock
      Rock
    Déjà que j'ai du mal a trouver des potes qui on des goûts musicaux similaire a moi c'est mal partit :') Mais bon j'ai le temp !

  • Photo de profil : Philgui
    Philgui

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Tout style
      Tout style
    Jouer en groupe çà parait pas simple, pour l'avenir, moi qui suis débutant
    Photo de profil : Raff Dylan
    Raff Dylan Staff

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Funk
      Funk
    C'est bien plus facile qu'il n'y parait, crois-moi ! Dans cet article, Sophian a tenté de lister toutes les petites choses auxquelles penser pour que les répètes soient efficaces et productives. Mais en soit, plus vite que tu ne le penses, tu pourra intégrer un former un groupe.

    Comme expliqué, c'est tellement formateur que je ne peux que te le souhaiter

  • Photo de profil : Arnaud2204
    Arnaud2204

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Acoustique
      Acoustique
    Bonjour,

    Merci pour ce très bon article, mais il y a un point essentiel qui n'est pas évoqué. C'est la dispo des membres d'un groupe.

    Mon expérience en groupe à était malheureusement très perturbé par cela.

    En effet, moi même travaillant le week-end il n'a pas toujours était évident d'être dispo pour les répètes ou même des possibilités de jouer dans un bar le samedi soir. Se qui avait le don de perturber le groupe.

    Je pense aussi au nombre de fois que tout le monde n'avait pas l'envie de répéter le même jour, il faut se faire violence pour jouer quand on en a pas envie !

    Mais ça me manque beaucoup aujourd'hui, car c'est un méga moyen de progresser et d'apprendre.

    Merci à vous
    Photo de profil : Lazy Dalagan
    Lazy Dalagan Prof

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Acoustique
      Acoustique
    • Hguitare style Pop
      Pop
    C'est clair qu'on apprend beaucoup en jouant avec les autres. Après quand il n'y a pas d'obligation de résultat (contrairement à des musiciens pros) ca risque vite de devenir le lieu de rencontre pour des . Aussi le batteur qui n'a pas appris son titre, le bassiste qui est en retard, ... . Il faut donc trouver les musiciens qui ont tous les mêmes objectifs, c'est important.


LES COURS DE GUITARE

les cours de guitare

Venez découvrir les cours pour apprendre la guitare. Quel que soit votre niveau, complètement débutant ou déjà avec de bonnes notions, quelles que soient vos envies, vous trouverez des cours pour vous.

Je vais voir les cours