La cocotte en guitare


La cocotte en guitare


Si vous êtes ici pour parler de poule ou encore de marmite en fonte, vous allez être déçu ! Terme un peu étrange, la « cocotte » en guitare est une technique de jeu allègrement utilisée dans des styles où la rythmique prédomine (Funk, Disco,…).
Nous allons donc voir comment réaliser cette technique et dans quel contexte jouer en cocotte.


QU’EST-CE QU’UNE COCOTTE EN GUITARE ?

Dans le cas qui nous intéresse, le jeu en cocotte est une façon à la guitare de jouer de petits motifs mélodiques de façon très rythmique et souvent très efficace !

Ce que l'on appelle une cocotte peut différencier selon le style mais l'idée va rester la même ; c'est une technique de jeu que l'on retrouve beaucoup dans le funk, le disco et dans le reggae, mais que l'on peut retrouver dans d'autres styles également comme le rock, le blues, la folk/acoustique ou encore le jazz (surtout la fusion).

Pour faire simple, et avant de passer à des exemples concrets : une cocotte consiste à enchaîner des notes uniques sur une rythmique soutenue, ce qui va donc changer d’une simple « mélodie » ou partie d’un solo. C’est pour cela qu’on associe la cocotte au côté rythmique.


QUELQUES EXEMPLES DE COCOTTE

  • On la retrouve souvent en soutien sonore comme par exemple la guitare au début de I Want You Back - Jackson 5 :

Celle-là est une cocotte restant sur une note (enfin 2 puisque l'on joue son octave aussi). Elle est donc une parfaite illustration de l'aspect rythmique des cocottes.

  • On en retrouve également dès le début dans Could You Be Loved - Bob Marley & the Wailers :

Ici on peut voir qu'on n'entend qu'une note/une corde et que la note jouée change pour créer une sorte de petite mélodie, qui dans le cas de ce morceau est assez emblématique du titre.

  • Ou encore dans ce morceau de Earth, Wind & Fire – Let's Groove (à partir de 30 secondes environ) :

La cocotte est un peu plus dissimulée, elle est en soutien en fond sonore, si vous voulez l'entendre concentrez-vous sur les attaques de la guitare. Là encore elle est en accords mais dans cet exemple, contrairement au premier, les accords changent parfois.


Pour synthétiser, je dirais qu'une cocotte est un façon de mettre de la rythmique à la guitare et d'augmenter l'aspect « groovy » et donc dansant du morceau. Dites moi que vous n'avez pas envie de vous déhancher en écoutant ces morceaux ?

Il faut être honnête, la cocotte est souvent liée à des styles dits « vieillots » mais il peut tout à fait être possible de l'utiliser dans des exemples plus modernes ou des styles plus modernes.

  • Extreme – It's a Monster

A 2'22, on peut entendre une cocotte bien groovy et bien mélodique comme il faut. Extreme est un groupe qui s'est beaucoup inspiré du funk (Get the funk out) et comme leur guitariste est un virtuose aux facettes multiples (d'Extreme il passe à accompagnateur de Rihanna) il se permet ces folies qui sont peu courantes dans le hard-rock/heavy.

  • Zebrahead – Check

A partir de 0'15 (seconde partie du couplet) on peut entendre une cocotte sur 2 accords avec une guitare saturée également ; ça ajoute du groove !
Je vous invite aussi à aller à 1'11, il y a aussi une bonne cocotte en son clair !

 

  • Le groupe Snot – dont le chanteur est mort prématurément – a aussi utilisé les cocottes, comme ici sur leur morceau éponyme :

On peut voir qu'en plus de la distorsion, le guitariste rajoute une wah-wah qui colle très bien avec les cocottes (on retrouve des exemples similaires dans le funk).

Le point commun avec tous ces derniers groupes est l'inspiration venant du funk. La fusion (mélange de jazz et de rock avec une point de funk) utilise parfois les cocottes et il ne me paraît pas étonnant d'en retrouver dans quelques morceaux de djent ou de metal progressif !


COMMENT FAIRE UNE COCOTE A LA GUITARE ?

Il me semble d'abord important de rappeler que la cocotte est un « effet » rythmique très fort et qu'en plus, elle est fortement liée aux doubles croches (binaires, je précise au cas où).

On va donc tout penser en doubles croches et donc avec le jeu conventionnel à la main droite collant aux doubles croches ! Les mesures dans lesquelles on utilise la cocotte sont souvent des mesures standards en 4/4 (la mesure dure 4 noires).


Donc pour être plus technique, concernant la main droite :

Nous avons 4 temps qui vont chacun être découpés en 4 doubles croches, 4 notes de durées égales. On va jouer les 1ères et 3èmes doubles croches vers le bas et les 2èmes et 4èmes vers le haut :

BHBH BHBH BHBH BHBH


Selon ce qui est désiré, il n'est pas obligé de jouer toutes les notes ou de les appuyer : on peut tout à fait utiliser des ghost notes.

Le doigt touche la corde sans l'appuyer totalement et la corde est grattée normalement… ce qui fait un son proche de la percussion mais sans aucune note qui ressorte. Ou alors, on peut ne pas jouer certaines doubles croches. Nous verrons ça en détail un peu plus loin.

Ces concepts peuvent être appliqués à une note seule ou à un accord (voire même à plusieurs accords).
On peut également utiliser les octaves (que l'on va qualifier d'accord même si techniquement ils ne le sont pas).

Il va donc être essentiel d'avoir une main droite très précise et très bien calée pour que vos cocottes groove à mort !
Dans certains morceaux, les cocottes sont « évolutives » (c'est d'ailleurs souvent le cas). Je veux dire par là que le ou la guitariste ne rejoue pas toujours le même plan à chaque fois que le morceau est rejoué.

Le plan peut être modifié que ce soit mélodiquement ou rythmiquement (les notes jouées ou étouffées également). Autrement dit ce n'est pas souvent gravé dans le marbre et ça reste sujet à réinterprétation et improvisation !
Il est important de garder l'idée de la cocotte dans le morceau. Si une mélodie ressort fortement, il faut la reprendre mais sinon c'est à vous de vous les réapproprier !


ON PASSE AUX EXERCICES

Oui, je ne vous oublie pas. Vous aussi vous souhaitez maîtriser les cocottes comme un moustique maîtrise l'agacement des humains ?! Pas de problème, nous allons voir ça avec différents exercices !

Si vous avez bien suivi et bien tout lu (attention je vous ai l’œil), la main droite est ultra importante pour de bonnes cocottes !
Alors forcément, nous allons commencer par ça ! Un petit exercice de main droite qui va vous forcer à de la rigueur. Ce n'est pas ce qu'il y a de plus sexy mais il faut tout bien mettre en place pour pouvoir ensuite se faire plaisir sans se prendre la tête !


EXERCICE 1

Notre premier exercice est donc un incontournable de la main droite, un classique ! Nous allons travailler chaque double croche dans le temps indépendamment. Autrement dit il sera en 4 parties :

Première partie on ne va jouer que les 1ères doubles croches de chaque temps.
Deuxième partie, les 2èmes doubles croches.
Troisième partie, les 3èmes doubles croches.
Enfin, quatrième partie, les 4èmes doubles croches.

A chaque fois, les autres doubles croches non jouées seront étouffées (en ghost note, donc) pour vous permettre de garder le débit. Tout doit être fait au métronome bien évidemment ! Comme d’habitude, d’abord lentement, puis en augmentant très progressivement le tempo.

Une évolution possible de cet exercice est de ne plus étouffer les autres notes mais de faire les mouvements dans le vide pour garder le débit. En faisant ainsi vous supprimez des repères et ça devient un plus dur à exécuter mais ça développe le rythme intérieur (ce qui est toujours bon).

Exercice 1 : la cocotte en guitare

Les x représentent les ghost notes donc les notes grattées mais pas appuyées (le doigt touche juste la corde pour l'étouffer).

Dans la première et la troisième parties, les coups appuyés doivent être joués vers le bas. Dans la 2ème et la 4ème parties, les coups appuyés doivent être joués vers le haut.

Bien évidemment, la case et la corde jouée ne sont pas importantes, j'ai pris case 5 corde de sol en exemple mais ça peut tout à fait être changé et je vous invite à le faire si vous le souhaitez.

La rigueur est essentiel sur cet exercice, faites-le donc lentement et SURTOUT au métronome (oui, je me répète, comme un… métronome !


EXERCICE 2

Passons maintenant au 2e exercice qui est une version améliorée du premier puisque nous allons utiliser toutes les doubles croches mais elles ne seront pas toutes jouées.
L'exercice est fortement inspiré de la partie guitare de l'intro de I want you back des Jackson 5

Le voici :

Exercice 2 : la cocotte en guitare

Toutes les doubles croches doivent être grattées mais certaines sont appuyées et d'autres en ghost notes, exactement comme l'exercice précédent mais cette fois ce n'est pas régulier et moins prévisible.

J'ai mis pour chaque note appuyée le sens du coup dans lequel elle doit être jouée. Bien évidemment le fonctionnement est le même que celui expliqué pour les doubles croches, rien de différent. Ces annotations vont vous permettre de vérifier le sens du coup au moment où vous le jouez !

Nous sommes sur un exercice qui est à la suite du premier donc si vous n'arrivez pas à faire le premier ne vous jetez pas sur celui là !

Là encore si vous êtes à l'aise vous pouvez remplacer les ghost notes par des coups dans le vide, qui doivent être exécutés dans le même sens que si c'étaient des ghost notes.


EXERCICE 3

Maintenant, nous allons voir l'autre type de cocottes, celle où l'on ne joue qu'une corde à la fois. L’idée étant de garder la précision rythmique, mais cette fois en jouant qu'une corde à la fois et avec une petite mélodie (c'est d'ailleurs très souvent sur une gamme pentatonique mineure mais c'est pas obligé) !

L'exercice 3 est très fortement inspiré de la partie guitare en intro de You could be loved de Bob Marley and The Wailers vu dans les exemples en début d’article.

Voici l’exercice :

Exercice 3 : la cocotte en guitare

Pour cet exercice vous devrez appliquer ce qu'on a vu précédemment et déterminer vous même le sens de chaque coup.

Ici nous jouerons entre les cordes de La et de Ré. Si jamais c'est trop compliqué, vous pouvez remplacer le 0 sur la corde de Ré par un 5 sur la corde de La. Cela rend l’exercice plus simple à jouer car on a tout sur la même corde avec pour la main gauche l'index qui joue la case 2, l'annulaire la case 4 et l'auriculaire la case 5.

Si les silences vous embêtent trop vous pouvez tout remplir en double croche en remplaçant les silences avec des ghost notes, par exemple.

La précision rythmique est tout autant de rigueur mais cette fois on mélange tout : notes appuyées, ghost notes et silences. Le métronome est toujours obligatoire ! Oui, oui j'insiste, si vous voulez prendre de bonnes habitudes et que ça groove, vous devez y passer !

Donnez-vous des repères pour être bien précis (par exemple les notes qui tombent sur les temps).
Les ghost notes ne sont pas indispensables non plus je les ai intégrées pour vous aider rythmiquement.


CONCLUSION

Ça y est, vous connaissez tous les secrets des cocottes ! Cette technique bien qu'efficace n'est pas si courante de nos jours, malheureusement. Si vous avez l’occasion de jouer avec des amis, vous pourrez l'essayer et vous verrez qu'elle ne demande pas beaucoup de créativité pour apporter un petit plus à ce qui est joué !

Elle nécessite de la rigueur rythmique, et j'insiste vraiment dessus, c'est en travaillant avec un métronome et en étant précis que vous maîtriserez cette technique.

A vos cocottes !

 

Rédacteur : Sophian Alkurdi

 


par Raff de HGuitare

Vous avez aimé cet article ? Vous avez une question ? Soyez le premier à réagir :)


LES COURS DE GUITARE

les cours de guitare

Venez découvrir les cours pour apprendre la guitare. Quel que soit votre niveau, complètement débutant ou déjà avec de bonnes notions, quelles que soient vos envies, vous trouverez des cours pour vous.

Je vais voir les cours