La (petite) histoire du Rock #4 : Le Hard Rock et le Heavy Metal


La (petite) histoire du Rock #4 : Le Hard Rock et le Heavy Metal

 

 

Dans cette série d'articles consacrés aux différents styles du rock, je me suis fixé pour objectif de vous fournir toutes les clefs en main pour devenir incollable sur le sujet.
La dernière fois, nous nous sommes intéressés aux gentils hippies de la Côte Ouest des Etats-Unis, adeptes de paix, d'amour et d'envolées instrumentales planantes... Aujourd'hui, nous allons étudier deux styles aux valeurs très éloignées du "peace & love" : le hard rock et le heavy metal !!!

 

 

 

LE HARD ROCK, UNE HISTOIRE DE TESTOSTERONE ET DE TORSES VELUS

A partir de la fin de l'année 1969, le mouvement hippie est en perte de vitesse : les meurtres sauvages de Charles Manson ainsi que les événements tragiques d'Altamont ont mis un sérieux coup dans l'aile au "flower power".
On assiste désormais à une radicalisation du rock, qui résulte autant d'une envie de nouveauté de la part des artistes - saturés jusqu'à la nausée de la paix et de l'amour ! - que des avancées technologiques propres à l'époque (notamment en matière d'amplification). De plus en plus de groupes sont en quête d'un son à la puissance et à la lourdeur jusqu'alors inédite.


En Amérique, d'anciennes gloires du rock psychédélique ont brûlé leur colliers à fleurs et s'apprêtent à participer à la révolution métallique en marche : Steppenwolf, Blue Cheer, Iron Butterfly, MC5, The Stooges...


En Angleterre, des groupes issus de la British Invasion avaient déjà posé les bases d'un son "dur" dès le milieu des années soixante, notamment les Rolling Stones, les Yardbirds, les Who, les Beatles (avec le morceau "Helter Skelter" sorti en 1968) et surtout les Kinks (avec "You Really Got Me" sorti en 1964, tout premier véritable morceaux de hard !). Il faudra néanmoins attendre la fin de la décennie pour voir apparaitre les trois premiers véritables groupes de hard rock britanniques, qui auront chacun une importance capitale : Led Zeppelin, Black Sabbath et Deep Purple.

 

Dès le début des années 70, le hard rock pose les codes de ce que sera le rock tout au long de la décennie : massif, distordu et poilu !
Les chanteurs affichent clairement leur virilité, mettant en place l'image d'épinal de la rockstar chevelue qui vide des litres de bouteilles de whisky, collectionne les groupies et ravage les chambres d'hôtel.


La guitare devient l'instrument roi, permettant à des guitaristes comme Jimmy Page ou Ritchie Blackmore d'accéder à un statut de véritables dieux vivants jusqu'alors jamais vu.


Les batteurs, qui étaient relégués au rang de simple accompagnateurs depuis les origines du rock'n'roll, gagnent soudain une reconnaissance considérable au sein des groupes.


Au début des seventies, les nouveaux champions qui s'engouffrent dans la brèche ouverte par Led Zeppelin se nomment Queen, UFO, Uriah Heep, Aerosmith, Kiss, Alice Cooper, Blue Öyster Cult, Boston, ACDC, Scorpions...

 


La compétition entre les groupes est rude, et certains artistes de hard rock affichent une virtuosité sans limite : leur crédo semble être "toujours plus vite, toujours plus lourd, toujours plus fort" ! Cette surenchère va conduire progressivement à l'émergence d'un nouveau style dérivé : le heavy metal.


La distinction entre hard rock et heavy metal est parfois subtile. On reconnait néanmoins ce dernier au fait qu'il soit techniquement plus complexe que le hard rock, et totalement épuré de toute racine blues et psychédéliques.


Le heavy metal est particulièrement théâtral et repose sur une imagerie grand-guignolesques, un look clous et cuir, des poses machistes et des références continuelles au satanisme, qui frôlent parfois la caricature.
Il met en place tout un rituel autour des concerts : pogo, slam, stage diving, headbanging, air guitar et autres signes de cornes, qui comblent de bonheur un grand nombre de jeunes hommes bourrés de testostérones et avides de défoulement !


Au début des années 80, on assiste à l'émergence d'une nouvelle génération d'artistes anglais, connue sous le nom de New Wave Of British Heavy Metal (NWOBHM) : Iron Maiden, Judas Priest, Saxon, Def Leppard, Motörhead ou Ozzy Osbourne (ancien chanteur de Black Sabbath, oeuvrant désormais en solo). La plupart de ces formations seront les groupes de référence du heavy metal.


En même temps aux Etats-Unis, des rockeurs aux cheveux peroxydés et aux pantalons spandex lancent la mode du glam-metal (ou "hair metal"), un style hédoniste et raccoleur qui remporte un succès commercial colossal ! C'est l'âge d'or de Mötley Crüe, Ratt, Poison, W.A.S.P., Twisted Sister, Van Halen, Whitesnake, Bon Jovi, et des power ballads qui squattent le Top 50 pendant de longues semaines.


Parallèlement, d'autres groupes américains allergiques au maquillage et aux paillettes lancent un genre plus brut : le thrash metal. Ce style viril et sans concession est porté entre autres par Metallica, Megadeth, Slayer, Anthrax, Testament ou encore Pantera.

 

 

Tout au long des années 80, rien ne semble pouvoir stopper l'ascension continue des artistes de heavy metal. Pourtant, un avenir bien sombre se profile à l'horizon pour eux, car un jeune groupe venu de Seattle va tout changer... En 1991, Nirvana provoque un cataclysme dans le monde du rock avec son album "Nevermind". Kurt Cobain impose à l'ensemble de la planètre les nouveaux codes du grunge, une musique hybride qui mélange hard rock, pop, punk et metal. Du jour au lendemain, les vedettes du heavy metal sont ringardisés et font figure de clowns ridicules. Certains groupes mettront des années à s'en remettre...


Pourtant, le hard rock traditionnel n'a pas dit son dernier mot ! Il va connaitre une renaissance flamboyante par le biais des Guns N' Roses, un ancien groupe assez mineur de la scène glam-metal, qui va connaître un succès mondial colossal pendant toute la décennie, notamment grâce aux frasques de leur inénarrable chanteur Axl Rose et à Slash, le guitariste immédiatement reconnaissable à son chapeau haut de forme !

A partir de la deuxième moitié des années 90, une nouvelle vague d'artistes torturés tels Marilyn Manson, Nine Inch Nails, Ministry ou Rammstein vont relancer l'intérêt pour le heavy metal avec le métal industriel (ou "indus"), qui mélange synthétiseurs opressants et rythmiques martiales.

 

 

Depuis les années 2000, le hard rock et le heavy metal restent deux styles très populaires ! La plupart des groupes historiques ont survécu au grunge et sont encore en activité, remplissant sans peine les stades et les festivals du monde entier grâce à la ferveur d'un public fidèle.
De nombreux jeunes groupes ont également repris le flambeau et continuent à faire vivre cette musique sans concession : Airbourne, The Darkness, Wolfmother, The Answer, Steel Panther, Ghost...


Le gros méchant rock qui tâche a encore de beaux jours devant lui !

 

L’histoire du rock, des fans inconditionnels de Hard Rock et Heavy Metal

 

 

 

 

 

UN RAPIDE REGARD SOUS LE CAPOT

 

Penchons-nous maintenant sur les caractéristiques musicales du hard rock et du heavy metal.

Sur le plan rythmique, le hard rock reprend la formule chère au rock'n'roll originel, à savoir un rythme en 4/4, avec les 2ème et 4ème temps marqués. Mais désormais, la frappe des batteurs est nettement plus lourde ! Cela donne naissance à une pulsation particulière, qui donne une envie irrésistible de remuer la tête : le fameux "headbanging", cher à des groupes tels ACDC (qui ont bâti toute leur carrière dessus) !

A l'occasion, il est possible également d'utiliser des rythmiques shuffle, héritées du blues-rock.


Le heavy metal repose quant à lui sur des rythmiques plus rapides, jouées en croches ou en double croches et parfois exécutées en staccato. Il n'est pas rare d'insérer des syncopes afin de créer un rythme de cheval au galop, qui a été utilisé à de très nombreuses reprises par Iron Maiden.

 

Sur le plan harmonique, le hard rock est une fois encore relativement proche du rock'n'roll des pionniers, avec une utilisation fréquente des trois accords majeurs de la tonalité (correspondants aux 1er, 4ème et 5ème degrés), exécutés le plus souvent en accords de quinte ("power chords").

La grande nouveauté vient de l'utilisation des 3ème, 6ème et 7ème degrés empruntés à la tonalité mineure parallèle. Il s'agit d'accords dièses ou bémols, extérieurs à la tonalité majeure, permettent de créer des progressions harmoniques particulièrement musclées !

 


Dans le heavy metal, on affectionne l'harmonie modale, surtout phrygienne, éolienne et locrienne. Il est très courant d'utiliser des intervalles de quinte diminuées (le fameux triton, ou Diabolus In Musica) qui donnent une couleur inquiétante, ainsi que des chromatismes.


Sur le plan structurel, le hard rock et le heavy metal conservent tous deux le format classique du rock, mais avec de longues plages instrumentales permettant aux guitaristes, aux batteurs et parfois même aux bassistes de démontrer toute l'étendue de leur virtuosité lors de longs solos.

 

Un guitariste typique de Hard Rock et Heavy Metal

 

 

 

 

 

 

ET AU FAIT, ON PARLE DE QUOI DANS LES CHANSONS ?

 

 

Dans le hard rock comme dans le heavy metal, les thèmes classiques du blues et du rock'n'roll sont repris : à savoir les amours brisés, la solitude, les substances illicites, les femmes, voire le sexe à grand renfort de sous-entendus salaces. De nombreux groupes ont d'ailleurs été taxé de misogynie (on pense notamment à Led Zeppelin).

Dans le heavy metal traditionnel, on affectionne beaucoup les thèmes inspirés de la science fiction ou de la littérature fantastique (Tolkien), les références historiques (vikings, héros du Moyen-Age, etc), sans oublier l'occultisme (Alister Crowley) et bien sur... Satan !

 

Un groupe type de Glam Rock

 

 

 

 

 

LE GROUPE TYPE ET TYPÉ DE HARD ROCK / HEAVY METAL

 

Nous voici arrivés à la partie la plus "fun" de cet article, celle où vous allez pouvoir vous amuser à donner vie à un groupe "pastiche" de hard rock ou de heavy metal !

Voici ce qu'il vous faudra :

 

 

  • UN BATTEUR

Qui utilisera un gros kit de batterie avec beaucoup d'éléments et qui frappera ses fûts de manière bien lourde, franche et explosive ! Dans un registre hard rock, son rôle sera surtout d'assurer un rythme 4/4 bien carré, avec une assise bien régulière de la caisse claire.

Dans un registre heavy metal, le batteur pourra se permettre d'utiliser une double pédale de grosse caisse ainsi que toutes les cymbales à sa dispositon, afin de démontrer l'étendue de son talent :)

 

 

  • UN BASSISTE

Dont le rôle consistera principalement à doubler les rythmiques et les riffs de guitare, ou à jouer une pédale d'harmonie (note tenue). Il pourra si nécessaire se servir d'un médiator pour augmenter sa précision et sa vitesse de jeu.

Le bassiste réglera son ampli afin d'obtenir un son riche en fréquences graves, voire sub-bass, avec éventuellement une pointe de distortion bien crémeuse.

 

 

  • UN GUITARISTE RYTHMIQUE

Dont le rôle est essentiel, puisqu'il sera chargé de jouer les riffs (motifs mélodiques répétitifs) et les rythmiques saturées en power-chord. Dans un contexte hard rock, il pourra se permettre de jouer un peu laid-back et de conserver une touche de psychédélisme dans son jeu.

Dans un contexte heavy metal, il privilégiera les rythmiques rapides en double-croches, jouées en palm muting, qui devront sonner avec la puissance et la précision d'une colonne de chars Panzer :) Il pourra éventuellement avoir recours à un accordage en Drop-D tuning (corde de E grave baissée d'un ton) afin de gagner en lourdeur.


Le guitariste rythmique pourra également se charger des choeurs.

 

 

  • UN GUITARISTE LEAD

Dans le hard rock comme dans le heavy metal, la guitare lead est d'une importance capitale ! Ce guitariste devra donc faire preuve d'une solide virtuosité et se lancer régulièrement dans de longues improvisations démonstratives dignes de Paganini.

Dans un registre hard rock, il utilisera principalement les gammes pentatoniques, ainsi que les gammes majeure ou mineure naturelle. Dans un registre heavy metal, il ajoutera volontiers des gammes modales (phrygienne, locrienne...) qu'il travaillera par exemple en tapping ou en sweeping :)

 

 

 

  • UN CHANTEUR

Qui devra disposer d'une capacité pulmonaire surhumaine et être capable de fournir des performances vocales hors du commun ! Dans le hard rock, on misera sur une voix éraillée et criarde à forte tessiture, et on ne se gênera pas pour hurler de temps à autre. Dans le heavy metal, on pourra également chercher des notes très graves (chant guttural).
Pour finir, un peu de saturation sur le micro n'a jamais fait de mal à personne !

 

 

 

Musiciens additionnels :

 

 

  • UN CLAVIERISTE

Dans le hard rock, il n'est pas rare d'entendre un orgue B3 réminiscent du rock psychédélique. Dans le heavy metal, ou entend surtout des nappes de synthétiseurs typées années 80, ou encore du piano pour habiller avantageusement les jolies ballades.

 

 

 

Voici un guitariste légendaire du Hard Rock !

 

Dans le prochain article de cette série sur l'Histoire du rock, nous verrons comment une bande de jeunes voyous venus des faubourgs londoniens ont lancé un mouvement particulièrement irrévérencieux : le punk rock !

 

 

 

Rédacteur : Sylvain Peter

 


par Raff Dylan

Commentaire(s)


  • Photo de profil : Lucien78
    Lucien78

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Jazz
      Jazz
    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Blues
      Blues
    La suite, la suite, la suite !!!!!
    Photo de profil : Lazy Dalagan
    Lazy Dalagan Prof

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Acoustique
      Acoustique
    • Hguitare style Pop
      Pop

  • Photo de profil : petitpopov
    petitpopov

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Hard rock
      Hard rock
    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Pop
      Pop
    merci pour cet article sur le hard et que tous ces grands groupes puissent ils nous faire autant de bien encore longtemps .

  • Photo de profil : Oberyn
    Oberyn

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Hard rock
      Hard rock
    • Hguitare style Acoustique
      Acoustique
    Merci pour ces articles passionnants

  • Photo de profil : Lucien78
    Lucien78

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Jazz
      Jazz
    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Blues
      Blues
    Paganini rocker 1er ? Je ne savais que les anglais étaient un tel vivier du rock !! Loué soit ce peuple !!
    Photo de profil : Raff Dylan
    Raff Dylan Staff

    Ses styles de musiques

    • Hguitare style Rock
      Rock
    • Hguitare style Blues
      Blues
    • Hguitare style Funk
      Funk
    Hell Yeah


LES COURS DE GUITARE

les cours de guitare

Venez découvrir les cours pour apprendre la guitare. Quel que soit votre niveau, complètement débutant ou déjà avec de bonnes notions, quelles que soient vos envies, vous trouverez des cours pour vous.

Je vais voir les cours

Les articles populaires