Please wait
Placez le début et la fin de votre boucle, puis cliquez sur Lire.
00:00/3:50
-
1. Intro
00:00/3:50
TEMPO80 BPM
Nombre de temps par mesure
4
Tempo de départ
60

Tempo de fin
70

Incrément en BPM
2

Décrément en BPM
1

Nombres de mesures
avant la variation
4

Durée
Hz
Corde 6 Corde 5 Corde 4 Corde 3 Corde 2 Corde 1
Choisissez votre playback et sa vitesse

Stockholm Syndrome (riff)
BPM :
mute
volume max
mute
volume max
mute
volume max
Les riffs
x

Apprendre Stockholm Syndrome de Muse à la guitare

Ajouter aux
favoris
Définir ce cours comme
À travailler
Acquis
Un riff hypnotique du groupe Muse qui va entraîner votre technique de l'aller retour et votre synchro main gauche / main droite.

Comment jouer Stockholm Syndrome à la guitare ?

Le riff de guitare principal sur Stockholm Snydrome de Muse se joue exclusivement sur la corde de Mi, qui, pour le coup est en Re puisque l'accordage pour ce titre est en Drop D. Tout est joué en aller retour, en double croche et la vitesse originale constitue la principale difficulté de ce titre. Mais ne vous précipitez surtout pas. Apprenez d'abord ce riff lentement, partie par partie, limite note par note s'il le faut. Faite-le rentrez et automatisez-le d'abord à une vitesse très lente avant, comme d'habitude, de monter progressivement le tempo.

L'Histoire du riff.

Initialement composé pour être une partie piano, ce riff est alors joué par Matthew Bellamy à la guitare. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il déménage ! Q Magazin l'a d'ailleurs hissé au 44ème rang de son "100 Greatest Guitar Tracks" en 2005. Stockholm Syndrome est le premier single du troisième album du groupe anglais Muse et c'est grace à ce titre et, justement, à cet album, que le band va définitivement s'imposer comme un acteur principal du Rock moderne. Le succès est alors international et les tournées s'enchainent. Le titre est d'ailleurs devenu un incontournable en live et a été, au jour d'aujourd'hui, joué plus de 600 fois !

Nommé selon le trouble psychologique, les paroles de Stockholm Syndrome sont doubelement intéressante en ce qu'elle prenne la perspective de l'agresseur, et non de l'otage.