Apprendre (I Can't Get No) Satisfaction des Rolling Stones à la guitare

Liste des raccourcis

  • V : Vidéo
  • M : Métronome
  • A : Accordeur
  • P : Playback

Vidéo

  • / : Chapitre précédent / suivant
  • / : Diminuer / augmenter le volume
  • : Double click

Métronome

  • / : Diminuer / augmenter BPM de 1
  • / : Diminuer / augmenter BPM de 10

Accordeur

  • : Accordeur chromatique
  • : Accordeur diatonique
Play video
Loading video
A
B
Chapitres
00:00/00:00
1080p
Régulier
Variable
Tempo de départ
Tempo de fin
Incrément en BPM
Décrément en BPM
Nombre de mesures

Avant la variation

Durée
TAP
Nombre de temps par mesure
START
Chromatique
Diatonique
Choisissiez votre playback et sa vitesse
A
B
Avertissement pour les utilisateurs iPhone/iPad : malheureusement, ce support de permet pas de lire deux flux audios simultanément.
mute
volume max
mute
volume max
mute
volume max
A
B

Un riff légendaire qui se joue assez facilement. Faite simplement attention à vos Pull Off et les silences.

Album: Out of Our Heads

Sortie: 24 septembre 1965

Genre: Rock

Comment jouer Satisfaction des Rolling Stones à la guitare ?

Voici un riff légendaire mais très abordable. C'est un riff assez court qui tourne en rond et qui va tourner également toutes une journée (si ce n'est plus) dans votre tête. Les 2 point essentiaux de ce riff sont les deux Pull Off au deuième tour où il faut être le plus propre possible et rester dans la rythmique du riff de guitare ; donc, de ne pas anticiper ou arriver en retard sur le temps.

Aussi, faite bien attention aux silences et soupirs du début. Ce doit être des notes jouées de manière franche et sèche. Au-delà de ça, pas de piège particulier. Amusez-vous sur les playbacks à différentes vitesses et vous l'aurez, la Satisfaction !

 

L'histoire du Riff.

Alors que Keith Richards dormait tranquillement, ce riff lui vint alors en tête. Il se réveilla, agrippa sa guitare folk et enregistra en quelques secondes une démo du riff qui deviendra légendaire. (Comme quoi, il faut toujours avoir un calepin ou une guitare pour noter ou enregistrer ses idées, ses rêves... ça peut faire mouche... parfois.)

D'origine prévue comme une chanson folk, c'est l'ingénieur du son et le manager des Stones qui poussa à adopter le son enregistré avec une pédal Fuzz. Ce son, était dans un premier temps utilisé pour servir comme référence et qui devait être rejoué par des... cuivres.
Au niveau du tempo, cela devait également initialement plus se rapprocher d'un rythme "rhythm and blues" (plus dans l'idée de ce que proposera Otis Redding dans sa reprise mythique, également).

Les paroles, sont une dénonciation du système de consommation de l'époque qui abruti l'esprit et, dans un sens plus large, de toutes les frustrations qui en découle.

Après toutes ces modifications, le titre sort quelques mois plus tard comme un single et devient sans conteste le plus grans succès populaire du groupe. Comme quoi, il ne faut pas avoir peur de faire évoluer ses idées.