Please wait
Placez le début et la fin de votre boucle, puis cliquez sur Lire.
00:00/4:13
-
1. Intro
00:00/4:13
TEMPO80 BPM
Nombre de temps par mesure
4
Tempo de départ
60

Tempo de fin
70

Incrément en BPM
2

Décrément en BPM
1

Nombres de mesures
avant la variation
4

Durée
Hz
Corde 6 Corde 5 Corde 4 Corde 3 Corde 2 Corde 1
Choisissez votre playback et sa vitesse

Sunday, Bloody Sunday (riff)
BPM :
mute
volume max
mute
volume max
mute
volume max
Les riffs
m

Apprendre Sunday, Bloody Sunday de U2 à la guitare

Ajouter aux
favoris
Définir ce cours comme
À travailler
Acquis
Joué en aller retour sur les 3 dernières cordes, ce riff de guitare du groupe irlandais U2, est parfait pour entraîner votre indépendance des deux mains.

Comment jouer Sunday, Bloody Sunday à la guitare ?

Ce riff est construit en 2 plans principaux sur deux mesures, uniquement sur les 3 dernières cordes (Sol, Si, Mi). Travaillez-le et apprenez-le d'abord par mesure, tournez en rond une mesure sur un métronome avant de rajouter la seconde. Il est important de bien laisser sonner toutes les cordes et de les laisser sonner. Veillez à être parfaitement en place au niveau de votre synchronisation des deux mains. Autrement, riend de très compliquer sur ce riff mythique !

Apprendre Sunday, Bloody Sunday de U2 à la guitare

 

Histoire du riff

Sunday Bloody Sunday est issu du troisième album, War, du groupe irlandais U2 paru en 1983. C'est l'album de la consecration médiatique et le vrai début de la gloire du groupe. Ce riff est contextualisé par les tristes événements survenus en 1972 à Derry, en Irlande du nord ou l'armée britannique ont tués certains manifestants pacifistes lors d'une marche réclamant les respects des droits civiques enver les catholiques de la région. C'est donc un titre chargé en histoire et politiquement engagé.
Le riff, enregistré comme l'album War aux studios Windmill Lane à Dublin, est écrit pas The Edge alors que le guitariste traverse une phase de manque d'inspiration. Le phrasé initial lui est venu en canalisant sa peur et ses frustrations tout en imageant les faits terribles.