Apprendre Seven Nation Army de The White Stripes à la guitare

Liste des raccourcis

  • V : Vidéo
  • M : Métronome
  • A : Accordeur
  • P : Playback

Vidéo

  • / : Chapitre précédent / suivant
  • / : Diminuer / augmenter le volume
  • : Double click

Métronome

  • / : Diminuer / augmenter BPM de 1
  • / : Diminuer / augmenter BPM de 10

Accordeur

  • : Accordeur chromatique
  • : Accordeur diatonique
Play video
Loading video
A
B
Chapitres
00:00/00:00
1080p
Régulier
Variable
Tempo de départ
Tempo de fin
Incrément en BPM
Décrément en BPM
Nombre de mesures

Avant la variation

Durée
TAP
Nombre de temps par mesure
START
Chromatique
Diatonique
Choisissiez votre playback et sa vitesse
A
B
Avertissement pour les utilisateurs iPhone/iPad : malheureusement, ce support de permet pas de lire deux flux audios simultanément.
mute
volume max
mute
volume max
mute
volume max
A
B

Seven Nation Army, c'est LE riff de guitare le plus populaire du groupe The White Stripes et peut-être même des ces 20 dernières années. Reprise par des millions et des millions de supporters de sport dans tout le monde, ce riff est d'une simplicité incroyable... sans parler de son efficacité.

Album: Elephant

Sortie: 1 avril 2003

Genre: Rock

Guitariste: Jack White

Apprendre Seven Nation Army de The White Stripes à la guitare

Comment jouer Seven Nation Army de The White Stripes à la guitare ?

Ce riff plus que mythique, a aussi l'avantage d'être très simple. Pour le jouer à la guitare, il vous faut cependant une pédale capable de jouer une octave inférieur afin de "simuler" le son d'une basse (comme, par exemple, une whammy). Eh oui, n'oublions pas que The White Stripes c'est guitare chant, avec Jack White, et batterie, avec Meg White. Point barre. Il vous faut également faire attention aux silences durant le riff. Les notes doivent être précises et ne pas s'étendre sur des temps supplémentaires. C'est justement ce côté sacadé qui donne toute la subtilité au riff.

L'histoire du riff

A l'origine, Jack White avait gardé ce riff de côté comme démo au cas ou, un jour, on lui demanderait de composer une chanson pour un James Bond. Puis, se disant que ça n'arriverait probablement jamais, il s'est décidé à l'intégrér à la composition de leur quatrième album, Elephant, sorti le 1er avril 2003. Très vite, le côté martial des paroles et du riff principal, amène la chanson aux plus haut des charts et rentre dans les têtes de tous. Ce n'est pas scandaleux de dire que c'est la chanson la plus connue du groupe et peut-être même, le riff le plus fameux de ces 20 dernières années.